Quels sont les labels de qualité pour le bois de chauffage en France ? Existe-t-il des certifications pour les bûches compressées ? Et pour les appareils de chauffage au bois ? Faisons le tour des labels existants en quelques points clés.

Les labels de qualité du bois en France

Le bois compressé, comme tous les combustibles, est encadré par des normes de qualité. Les critères, exprimés par des taux en %, sont les suivants :

  • humidité (il doit être le plus bas possible)
  • pouvoir calorifique (il doit être le plus élevé possible pour un meilleur rendement)
  • compression (plus le bois est compressé, plus sa tenue au feu est bonne)
  • cendres (le taux des bûche est inférieur à 1%).

Enfin, l’origine du bois et le fait qu’il n’a été soumis à aucun traitement chimique, ainsi que sa forme et son encombrement sont également pris en compte.

Les bûches compressées répondent à l’ensemble des critères de qualité, mais comme ces normes ne s’appliquent pas en France, nous n’affichons les logos d’aucun label.

Par ailleurs, une nomenclature de qualité garantit aussi les essences et la performance des bûches (H1, H2, H3 et G1, G2, G3).
Si des certifications DIN et EN permettent d’attester la qualité du bois de chauffage compressé au niveau européen, il n’existe pas de label NF pour les bûches compressées en France.

Sachez enfin que ces certifications ne garantissent pas la performance de votre bois de chauffage lors de la combustion dans votre équipement. Aussi, vous avez tout intérêt à tester le bois pour vous assurer qu’il répond bien à vos besoins et qu’il correspond à votre installation.

Les labels de qualité des appareils de chauffage

Contrairement aux bois de chauffage densifiés, les appareils de chauffage qui fonctionnent au bois ont leurs labels. Les critères d’attribution de ces certification sont :

  • la faible émission de particules polluantes,
  • un rendement énergétique élevé.

L’origine de ces labels provient du fait que le bois comme source d’énergie renouvelable est plébiscité dans le cadre du Grenelle de l’environnement. L’ADEME a ainsi mis en place le label Flamme Verte pour certifier les appareils de chauffage domestiques en 2010.

L’objectif de ce label est de proposer une charte de qualité qui s’applique aux fabricants, afin de les encourager à limiter l’émission de particules fines pour préserver la qualité de l’air, mais aussi la consommation d’énergie avec des appareils au rendement le plus optimal possible. Alors, au moment de l’achat de votre équipement (poêle à bois, insert, cheminée, chaudière…), privilégiez les équipements qui affichent ce label !

Sachez que le rendement moyen des appareils de chauffage au bois est passée de 40% à 70% en moins de 20 ans, et les modèles les plus hauts de gamme atteignent même 85%. Quant aux émissions de particules, elles ont été divisées par 8 sur la même période. Des progrès pour l’environnement qu’il faut continuer à encourager !